In Memoriam

Parfois, certains membres, ou anciens membres, nous quittent … définitivement.

Michel IUNG

Michel, à ses 60 ans de mariage …

Notre ami, Michel IUNG, frère de Daniel et Claude, est décédé samedi 22 mai 2021. 

Ténor efficace, dévoué à notre cause depuis tant d’années, trésorier de cette PME comme il disait et qu’il avait à cœur de soutenir, il a tout fait avec nous, sachant nous accompagner avec l’optimisme viscéral qui le caractérisait. Sachant se rendre disponible, pour nous en tant que trésorier, il l’était également pour d’autres associations, notamment dans le cadre du Festival International de Chant Choral de Nancy, ou dans cette formidable entreprise des Jeux de la Passion, où nous nous sommes rencontrés pour la 1ère fois en 1984.

C’est grâce à ce genre d’homme, souriant, efficace et convivial, sachant accompagner avec bienveillance les projets un peu fous que je proposais, que le Gradus Ad Musicam a grandi et s’est développé.

François LEGEE

Nous lui avons rendu hommage jeudi 27 mai à 15h en la basilique St Epvre. 

Jean DENIS

Notre ami Jean Dénis est décédé mardi. Membre du GAM depuis 1983, il avait plaisir à nous rejoindre avec son violon, puis, avec les années, Jean a choisi de pratiquer la musique dans le pupitre des ténors.

Jean Denis en 2015

Membre du conseil d’administration, il a donné beaucoup de son temps pour notre association, sans oublier son métier pour autant. Il a été de tous les moments festifs, sachant utiliser les traits de beaucoup d’entre nous, et de moi-même en particulier, quand il concevait des sketches qui nous ont fait hurler de rire : celui du chef d’orchestre fou à lier, monté sur des ressorts qui le faisait avancer, reculer, et évacué à la fin manu-milatari par Jean-Pierre Becker, le président à cette époque. Ou encore cette caisse dans laquelle j’avais introduit ma tête, et que Jean faisant tourner sur elle-même, laissant croire aux spectateurs qu’elle tournait à 360° !

Discret, avec toujours un sourire aux coins des lèvres, il savait créer la sympathie et l’adhésion.

Le clown est mort, les larmes qui coulaient sur ses joues sont maintenant sur les nôtres.

Merci pour tout, Jean ! François LEGEE

Jean TRICARRI

Il est toujours douloureux de dire adieu à un ami, mais pour moi qui suis le directeur musical de Gradus Ad Musicam depuis 38 ans, cet exercice se répète trop souvent et me pèse de plus en plus.

Les 15 années que Jean a passées dans notre chœur n’ont laissé personne indifférent. D’abord dans le chœur de formation, puis le grand chœur et enfin depuis l’an dernier dans l’ensemble vocal, ce passionné de chant choral chantait basse et formait avec son épouse Anne-Marie un couple de chanteurs fidèles et investis.

Discret, doté d’un humour du type « pince sans rire », il ne ratait jamais une occasion de solliciter mon avis après chaque concert : « Tu t’es bien débrouillé ce coup-ci ! », ou de me faire savoir ce qu’il pensait du travail accompli : « Là, j’ai rien compris à ce que tu as dit !».

Apprécié de ses voisins de pupitre avec lesquels il échangeait souvent, sa présence et ses mots vont nous manquer.

Fidèle dans l’équipe de régie, il ne ratait pas une occasion avant chaque concert de mettre son sens du collectif et de l’organisation pratique au service du groupe.

La maladie l’avait empêché, ainsi qu’Anne-Marie, de participer à nos derniers concerts. Mais nous espérions le revoir, une fois le confinement passé. Tout s’est en fait accéléré et nous sommes consternés par la rapidité de sa disparition.

La vie est parfois cruelle, d’autant plus que nous ne pouvons pas, en musique, témoigner à sa famille et à ses amis tout notre soutien et notre profonde sympathie.

Nous dédierons le concert de la St Jean le 28 mars prochain à sa mémoire.

François Legée

Christiane WITZMANN

Christiane Witzmann, soprano au GAM est décédée ce dimanche matin 10 mai 2020 d’un cancer généralisé foudroyant. Dès 1982, alors que j’étais un jeune chef à la tête du GAM, elle a été une de mes premières solistes dans le Requiem de Mozart à Mouzon dans les Ardennes et à Luneville.

Toujours volontaire, toujours prête à chanter, comme soliste ou comme choriste, enseignante, de piano et de chant, travailleuse acharnée, je savais que je pouvais compter sur elle, pour tout type de répertoire, comme cette mémorable Cantate 51 de Bach aux Prémontrés de Pont à Mousson, ou en 2014 à Domjevin dans cet air si risqué des Carmina Burana.

Dévouée, déléguée à la culture au Conseil Municipal de Charmes, elle venait au GAM quand ses charges lui laissaient quelques disponibilités.Les obsèques auront lieu en petit comité, mais un hommage musical lui sera rendu quand les conditions le permettront.

Jean SCHMITT nous a quitté le 1er mars, victime d’une crise cardiaque, à la fin d’une matinée de ski de fond dans le Jura. Investi dans la vie paroissiale de sa commune, il nous avait rejoint dans le choeur à cette rentrée 2019 et a participé au concert Berlioz du 1er février.

Jean-Pol Hickel a décidé de rester dans les nuages…

Notre ami, Jean-Pol Hickel, membre du conseil d’administration, basse dans le grand chœur depuis 12 années, vient de nous quitter, à l’âge de 80 ans.Nous avons toutes et tous été séduits par cet homme gentil, élégant et toujours souriant, sachant mettre bénévolement ses compétences au service de la communication du GAM.

Passionné d’aviation et plus précisément de vol à voile, nombreux ont été les gamistes invités à partager sa passion, en survolant notre belle région, mais aussi les alentours de Barcelonnette où il avait acheté une maison, dans laquelle il se rendait régulièrement.

Cet homme au grand coeur en souffrait, rendant plus rare sa présence parmi nous. C’est à la suite d’une 2ième opération qu’il a décidé de rester là-haut, au-delà des nuages, nous abandonnant à la tristesse de son absence.

Les obsèques auront lieu le vendredi 20 septembre à 14 heures à la cathédrale de Nancy.

François LEGÉE, Directeur Musical

J’ai du mal à croire que tu t’en es allé. Tu aimais tellement la vie.

Au Gradus nous avons partagé des beaux moments de musique, des repas, parfois au Conseil d’administration quand on travaillait avec toi sur la plaquette, ou à Barcelonnette, et des conversations charmantes.

Nous avions tous deux un ami commun Bruno.

J’aimais bien ta douceur, ta générosité et ton regard bienveillant sur l’humanité. Tu savais bien que nous avons tous des failles et tu l’acceptais avec le sourire.

Tu vas nous manquer Jean-Pol.

Monique MAJ, présidente de Gradus Ad Musicam

unnamed

Renée IUNG nous a quittés cet été 2018 …

La vie du GAM est ainsi faite qu’après 36 années, certains d’entre nous disparaissent.
Renée IUNG a été Gamiste pendant 18 ans, épouse de Michel, notre trésorier pendant de très longes années.
Douce, calme et discrète, je garde en souvenir son visage irradié par un sourire constant, témoignant de sa bienveillance. Je l’appelais Marie, parce qu’elle jouait ce rôle dans les jeux de la Passion. C’était tout elle, patiente, engagée et fidèle.
J’embrasse toute la famille IUNG, tout particulièrement Michel et au nom de tous les Gamistes, je lui présente toutes nos sincères condoléances.
Les obsèques ont eu lieu Mercredi 31 octobre à 15 heures à la Basilique Saint Epvre de Nancy.

Voilà les mots que j’ai transmis à la famille de Bernadette GAMERRE, le 11juillet 2018 :

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Bernadette. Discrète, son sourire était toujours présent, soit dans les rangs du chœur, soit dans les contacts épisodiques que nous avions toutefois conservés.

Je voudrais, au nom de l’association Gradus Ad Musicam, vous présenter nos plus sincères condoléances et l’assurance de toute notre amitié. 

Bien à vous.

Voilà les mots que j’ai transmis aux Gamistes à l’occasion du décès de Maryse Quéré, le 26 juin 2018 :

Bien cher-e-s ami-e-s,

Nous étions ce dimanche avec Manée à Soissons pour fêter les 50 ans de mariage du couple Quéré.
Maryse est décédée hier soir, sur le chemin du retour vers Montpellier où ils habitaient.
Les altos se souviennent de cette voix sûre, de cette personnalité forte, toujours soucieuse de bien faire. 
Ancienne vice-présidente du GAM, sa rigueur et son sens du collectif nous ont beaucoup apporté, notamment en prêtant son salon nancéien pour les premières répétitions de l’ensemble vocal. 
Déjà affaiblie […].
Les photos ci-jointes prises dimanche nous attristent, mais les moments importants qu’elle a vécus avec beaucoup de plaisir et d’attention, en présence de ses amis et de toute sa famille, nous consolent un peu : tous ont participé, avec la complicité de Ravel et de son Boléro, à un beau moment de musique que j’ai eu le plaisir de diriger.
Avant de quitter Soissons, elle me confiait que lors de sa venue à Barcelonnette cet été, il lui serait sans doute difficile de chanter. Nous lui dédierons le concert du Stabat Mater.
Je vous embrasse
François LEGEE